Été en couleurs

Bonjour, bonjour,

La mode, nous adorons évidemment ! La française est une icône de mode, incontestée et incontestable. Paris, avec ses défilés haute couture prestigieux, la Paris Fashion Week, le festival de Cannes où l’on voit les plus grandes stars du cinéma mondial porter les créations de nos grands couturiers, oui, Paris est bien la capitale de la mode. Du moins, c’est ce que nous pensons fièrement. Et pourtant…

Pourtant, j’ai des amies dans le monde entier, fashionistas ou non, qui me disent que ce qui les a le plus frappées en arrivant en France, c’est de nous voir toutes en noir des pieds à la tête, sac et chaussures compris. Avec parfois une nuance de gris, ceci n’ayant rien à voir avec un best-seller récent…

Qu’elles soient de New York ou de Barcelone, de Londres ou de Rome, elles ont un jour débarqué à Roissy en jaune, rose ou vert pomme et se sont demandé ce qui s’était passé dans les rues de Paris pour que nous ayons toutes l’air d’aller à une cérémonie qui semblait n’avoir rien d’une fête !

Or, c’est l’été, et le moment est plutôt bien choisi pour arborer de belles couleurs vives qui vont si bien avec nos bonnes mines retrouvées. Alors, osons la couleur 😊

Budget shopping

A moins que vous ne disposiez d’un budget shopping illimité avec votre carte Platinum, vous avez déjà sûrement vécu ce genre de scénario : « Ooooh, je prendrais bien ce joli petit top en soie bleue, oui mais les sandales rouges que je viens d’acheter xxx € (montant censuré car inavouable mais à 3 chiffres évidemment !), ça n’ira pas du tout avec ! Pas question d’en acheter d’autres, là, j’ai déjà craqué mon budget chaussures du mois. » So sad…

Ou alors, « il faudrait que je trouve un foulard dans lequel il y a un rappel de bleu et de rouge.  Aïe, du coup, c’est ma veste beige, celle que je mets tout le temps, qui va tuer tout l’ensemble et je ne parle pas du sac à main marron à liseré vert avec lequel je comptais faire tout l’été. »

Quand nous pensons élégance, nous voyons souvent panoplie, avec une stricte obligation d’assortir les couleurs, un réflexe hérité des générations de nos mères qui nous ont transmis des dress-codes plutôt stricts. Alors, plus notre budget shopping est limité, plus nous remplissons nos dressings avec du noir !  Parce que :

« Au bureau, ça passe toujours, et le matin, je n’ai pas 3 heures à passer devant la glace pour savoir ce qui va avec tel ou tel pull. En soirée, le noir, c’est élégant sans être ostentatoire, l’idéal pour éviter les fausses notes, et si je n’ai pas le temps de repasser par la maison avant de sortir, je me remaquille un peu et hop, tout est parfait pour aller dîner. »

Et voilà comment on se refuse le bonheur de la couleur…

La petite robe noire

Le noir, symbole de l’élégance à la française, reste en effet l’incontournable marque de l’éternel féminin, et s’il fut adopté par tant de femmes devenues des icônes de mode dans le monde entier, c’est bien parce qu’il nous met en valeur sous tous les éclairages. La petite robe noire, celle que Guerlain a choisi pour son parfum le plus parisien, reste un must dans les soirées, et ce n’est pas près de changer.

Pourtant, il faut savoir oser la couleur ! En vrai fan d’infos people, avouée ou non, avez-vous suivi le mariage du prince Harry et de Meghan Markle ? Si oui, vous n’aurez pas raté les photos des tenues comparées de la sublime Amal Clooney dans sa magnifique robe jaune avec chapeau assorti, et de la triste robe noire portée avec un chapeau à voilette par Victoria Beckham. L’une allait au bras de son non moins sublime mari – attention, je me lâche 😉 – telle un rayon de soleil dans la chapelle du château de Windsor, alors que notre chère Spice Girl et néanmoins styliste semblait accompagner son sublime (aussi !) mari à un enterrement de première classe.

Je n’en dirai pas plus, les magazines ont déjà plus que commenté le sujet, et nous n’allons pas de sitôt être conviées à un mariage royal ! Mais la prochaine fois que nous serons invitées à une cérémonie ou à une soirée, nous allons encore passer quelque temps dans les boutiques ou devant nos placards à hésiter entre cette robe rouge absolument splendide et celle-ci d’un noir tellement rassurant…

La mode en liberté

Faisons appel – encore une fois – aux années 70 : Yves Saint Laurent mettait en scène des défilés somptueux, signant des collections où la soie violette se mariait avec le velours rouge, le rose avec l’orange, comme dans le plus beau des saris indiens.

A l’époque, c’était extrêmement osé, car alors les codes de la bonne société interdisaient formellement les mélanges de couleurs vives. Il était aussi « strictement interdit » d’associer rouge et orange que de porter du marron ou du bleu marine avec du noir, ce qui aurait été jugé du plus mauvais effet. Il faut dire que l’on parlait mode dans ces années-là presqu’uniquement en termes de bon ou mauvais goût… critères qui ont explosé à cette époque, et on ne reviendrait pas en arrière !

C’est dire ce que nous devons à Yves Saint Laurent, le droit de nous habiller autrement qu’en « dame », et de mélanger toutes les couleurs qui nous plaisent ! Mais aussi, nous lui devons d’avoir dessiné et créé pour nous le célèbre smoking pour femmes, noir, porté avec une « simple » chemise blanche, et qui fit la une des magazines de mode, en 1966, suivi l’année d’après par le tailleur-pantalon qui ne nous a plus quitté depuis…

C’est ce que je trouve particulièrement intéressant dans les créations de ce grand couturier que je cite souvent, car il fut celui qui en quelque sorte « dédramatisa » la mode et libéra nos corps et nos esprits, pour notre plus grand bonheur.

Jeune fille en robe d'été
Sourire enchanté en robe d’été.

L’été en couleurs

C’est officiel, nous sommes en été, nous allons pouvoir sortir robes imprimées, tee-shirts colorés et tuniques bariolées si le cœur nous en dit. Moi qui suis très souvent en famille à Barcelone, je vous assure que j’ai adopté les codes couleurs de cette ville qui célèbre à chaque coin de rue un mode de vie si joyeux.

Que ce soit les façades des immeubles, dont bien sûr les célèbres maisons de l’architecte Gaudí avec leurs mosaïques colorées, les œuvres de Joan Miró ou les vitrines des boutiques de mode, la ville rend hommage à la créativité, la fantaisie et la couleur. La référence mode à Barcelone, dans la rue, c’est Desigual : destructurés, inattendus, asymétriques, les modèles de cette marque – clairement inspirés des tenues hippies avec leurs incrustations de couleurs sur les jeans – sont vraiment représentatifs de l’esprit chaleureux et coloré de la capitale catalane. Il est vrai qu’au soleil, toutes les couleurs sont belles, sauf peut-être précisément le noir, que les fashionistas conseillent de remplacer par le bleu marine en été, ou de réveiller avec un accessoire, sac ou bijou, ultra coloré.

Et vous, êtes-vous plutôt style Audrey Hepburn et sa petite robe noire de « Diamants sur canapé » ou tendance Marylin Monroe et sa fastueuse robe rose de « Les hommes préfèrent les blondes » ? Difficile de choisir, n’est-ce pas ?

Racontez-nous vos choix, nous aurons grand plaisir à parler chiffons ! Et en attendant, c’est l’été, osons la couleur !

A très bientôt, bonne semaine !

Corinne