La mode vintage

Bonjour, bonjour !

Le vintage, c’est la nouvelle version du rétro, une tendance que nous avons bien connue et pratiquée avec délice ! On trouve partout des boutiques qui n’ont rien à envier à celles de Carnaby Street dans les années 60, vous savez, cette rue londonienne mythique du quartier de Soho, où l’on pouvait acheter des robes de grand-mère ou des costumes militaires, des saris indiens et des chemisiers de dentelle de l’époque victorienne… C’est dans cette rue que s’habillèrent les Beatles, les Rolling Stones, Jimi Hendrix et tant d’autres, au temps du Swinging London.

Je ne sais pas si vous avez déjà visité Londres, moi j’ai une passion pour cette ville, pour son ambiance absolument libérée de tout diktat vestimentaire qui n’appartient qu’à elle. En se promenant dans les rues, on y voit autant de hipsters que de punks, des ladies tout droit sorties d’un roman du siècle dernier croisent des néo-hippies dans les salons de thé qui eux-mêmes peuvent être des bijoux de style victorien ou des lieux totalement déjantés.

Si Carnaby Street s’est un peu « aseptisée », Portobello Road a bien peu changé, et les amoureux de Londres – sans parler des fans de Hugh Grant et de Julia Roberts – ne rateraient pour rien au monde un passage par cette célèbre rue du quartier de Notting Hill, et son marché qui accueille, outre les innombrables magasins d’antiquité, des boutiques de vêtements vintage et de créateurs inspirés.

Je reste à Londres un moment encore pour vous parler aussi du marché aux puces de Camden Street avec ses boutiques rétro, métal, punk, qui sont un pur régal. Ne ratez pas la boutique futuriste Cyberdog, à visiter avec des boules Quiès vu le niveau sonore de la musique techno, mais elle vaut vraiment le détour avec ses panoplies pour rave parties. Et puis vous pourrez y voir la statue d’Amy Winehouse, cette immense chanteuse qui a disparu à l’âge de 27 ans, comme ces stars du rock que nous avons tant aimées, Janis Joplin, Jim Morrison, Brian Jones…

Une boutique de robes vintage
Shopping vintage

Le charme des robes vintage !

En France, nous avons depuis pas mal d’années des boutiques de troc, une vraie mine pour les périodes de vaches maigres, et je ne sais pas pour vous, mais moi, c’est souvent 😉 Depuis l’ouverture des premiers Kiloshop, elles sont de plus en plus nombreuses à s’afficher comme « boutique vintage ». Vintage, rétro, peu importe, mais c’est tellement amusant de retrouver le plaisir de fouiller dans les fripes et de repartir avec une jolie robe fleurie pour une poignée d’euros… A condition de savoir les porter, on peut vraiment s’amuser avec nos trouvailles !

Les robes sont les pièces les plus faciles à trouver dans ces boutiques, ainsi que sur les marchés où on trouve souvent des fripes très amusantes… Le choix va du plus sage tissu à pois au plus délirant des imprimés, en passant par les modèles romantiques à fleurettes et dentelles, il y a de quoi se régaler.

Pour les porter en version 21ème siècle, rien de plus facile, il suffit comme toujours d’accessoiriser : avec un blouson en jean, court et ouvert, aucun risque de raté. Avec des boots pour casser le côté précieux et donner un petit air western, ou des Doc Martens… A propos, il existe une ligne de chaussures végan chez Doc Martens comme quoi toutes les marques savent évoluer et cette marque anglaise a accompagné nombre de nos tenues depuis des années.

Look vintage
Un look un peu « too much » ?!

Ce qu’il faut éviter, c’est la panoplie chemisier dentelle, jupe fleurie et talons hauts ! Pour une jupe un peu ample, on choisira un tee-shirt tout simple, près du corps, c’est plus joli, et le tout est de ne pas jouer la surcharge, comme toujours, less is more !Dès qu’on adopte le look vintage, on peut se créer un vrai style à peu de frais, c’est toujours ça de gagné 😉

Autre chose, plus on est jeune, plus le rétro se rapproche, un de mes fils a une passion pour les chemises hawaïennes qu’il customise à plaisir. J’ai aussi une petite cousine qui porte souvent un blouson imprimé cashmere, à épaulettes et boutons dorés, je crois que ma mère en avait un ou deux modèles comme ça dans les années 80, et franchement, ça fait une tenue vraiment inspirée avec un jean destroy, elle aurait tort de se ruiner pour s’habiller.

Les créations vintage

Vous n’avez peut-être pas du tout envie de vous habiller en « seconde main », dans ce cas, rassurez-vous, il y a des marques qui créent des modèles qu’on croirait tout droit sortis des collections des années 60, ou 70, et donc maintenant 80…

En plus, on a le choix entre le look néo-bab, qui peut se décliner en version ethnique chic et le style Courrèges, lui 100 % chic mais qui fut dans les années soixante très avant-gardiste ; on assiste en effet à un retour en force de la mini-jupe et des robes à dessins géométriques avec des tissus lourds, qui ont une vraie tenue. On peut aussi s’offrir (on les trouve sans problème en ligne) des vraies robes style rockabilly de la marque HR London ou opter pour la combinaison, une pièce iconique des années 80, remise au goût du jour par Naf-Naf.

Enfin, dans la grande distribution, voilà des années qu’on trouve des imprimés que n’aurait pas reniés ma tante Solange, 91 ans. Le polyester bleu marine avec des fleurettes vertes et roses, c’est aussi une forme de mode vintage !

Nos bonnes adresses

Ma dernière adresse, c’est une boutique angevine qui s’appelle La Suite by New Vintage Angers. Si vous habitez la ville ou les environs, on y fait de jolies trouvailles.

Et si vous avez de bonnes adresses, vous aussi, vous pouvez les mettre en commentaire, bien sûr !

Passez un bel été, à bientôt,
Corinne